1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à LECCI
  3. GR 20, à travers la montagne corse

GR 20, à travers la montagne corse

Publié le 08/07/2022
Le GR20, le plus corsé des GR

Souvent considéré comme le plus difficile des GR® français voire d’Europe, le GR® 20 doit être abordé comme un itinéraire à caractère alpin prononcé. Il demande donc une excellente condition physique, une préparation et un équipement adaptés : le parcours grimpe souvent à 2.000 mètres d’altitude, compte des dénivelés supérieurs à 600 mètres par étape et emprunte des passages délicats. S’il se mérite, c’est sans doute parce que, de Calenzana au nord à Conca au sud, il offre un véritable voyage initiatique au coeur d’un monde à la beauté sauvage. Faune, flore, minéraux : la nature est préservée, elle dispense parfums et panoramas à couper le souffle.


Dès la montée vers le refuge d’Ortu di u Piobbu, l’air se fait plus respirable et aide le marcheur à se diriger avec Bocca Tumaginesca, Bocca Minuta, et Tighjettu. Ouvrant le coeur de la Corse mythique, voici le Niolu puis le Capu Tafunatu (la Tête trouée), les passages escarpés de Bocca a Reta. Ensuite, apparaissent les premiers lacs d’altitude de l’époque glacière : Capitellu et Melu. La suite du parcours, accueillante et fraiche, entre pins et hêtres, constitue autant d’occasions de musarder, de se reposer voire de se baigner comme à Tolla, à l’Onda, ou dans la cascade des Anglais.

 

Une fois franchi le col de Vizzavona, le paysage change, la roche granitique laisse place aux alpages que ponctuent les bergeries. Les randonneurs cheminent alors de crête en crête sur la ligne de partage des eaux, de Patri à Laparo et d’Usciolu à Bocca di l’Agnone. D’Asinau à Paliri, les aiguilles de Bavella (ou Bavedda) surprennent par leur beauté. C’est la dernière étape : Conca, village qui doit son nom à sa forme de conque, n’est plus qu’à quelques heures.

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous